Le site à changé d'adresse : www.presse.ademe.fr/2013/10, redirection dans 1 seconde…

« septembre 2013 | Accueil | novembre 2013 »

21 posts from octobre 2013

15 octobre 2013

Les 7èmes Rencontres de la Performance Energétique, c'est aujourd'hui !

Attachment (1)
Chaque année, 1 million de logement à rénover ou construire, des millions de m2 de bureaux et de bâtiments publics à réhabiliter, les objectifs de l'État en termes de performance énergétique sont véritablement ambitieux. Pour les investisseurs, concepteurs et entrepreneurs, ils constituent autant d'opportunités d'activité salutaire en cette période de morosité économique. Car les objectifs fixés par le chef de l'État lors du lancement du débat sur la transition énergétique ne sont pas des voeux pieux. Ils s'accompagnent d'une série de mesures réglementaires, lois, décrets ou ordonnances, qui tout au long de l'année vont se succéder.

Les 7èmes Rencontres de la Performance Energétique traceront un bilan de ces différentes mesures et particulièrement celles concernant des moteurs indispensables au grand marché de la rénovation énergétique : les outils de financements et le dispositif rénovation-info-service pour l'assistance aux particuliers.

Fidèles à leur approche pragmatique de la performance énergétique, les Rencontres 2013 feront une nouvelle fois la part belle aux retours d'expérience. Et nos débats vous apporteront des informations sur les évolutions des mesures prises par l'État et sur leur application concrète dans vos activités professionnelles.

Retrouvez l'ensemble du programme et des informations concernant les 7èmes Rencontres de la Performance Energétique dans le RPE Magazine 2013 :

 RPE Magazine 2013 (PDF - 4,1 Mo)

Une charte Développement durable chez les distributeurs-grossistes en boissons

Logo FNBLa Fédération Nationale des Boissons souhaite que les entreprises qui la composent puissent maintenir leur compétitivité tout en préservant l’environnement.

La charte Développement durable, définissant l’ambition et la ligne de conduite de la profession, fixe à la fois des engagements sur le long terme et des actions concrètes mises en oeuvre sur le court ou le moyen terme, dans la continuité de celles déjà menées depuis plusieurs années par ses membres qui comptent aujourd'hui 500 entreprises soit près de 10000 salariés. 

"En revisitant votre cœur de métier, vous vous mettez en capacité d’innover, de rebondir sur ce qui initialement pouvait paraitre comme des contraintes." se félicitait Bruno Lechevin, Président de l'ADEME, ce matin lors de la présentation de la charte par la FNB.

Pour favoriser l’adhésion du plus grand nombre, la FNB propose différentes actions en lien avec les engagements définis ci-après et préconise à chacun de rédiger sa propre charte, ou rapport d’activités, illustrant leurs choix en matière de développement durable. Pour valoriser l’avancée collective ainsi initiée au sein de la profession et en faire la promotion, la FNB demande aux signataires de cette charte de lui faire part régulièrement des initiatives mises en place au sein de leurs entreprises. Dans le cadre d’une politique proactive et volontaire, la FNB propose à ses membres d’articuler leurs efforts en matière de développement durable autour de :

Engagements

 FNB-Charte Développement durable (PDF - 5,1 Mo)

10 octobre 2013

« CoachCopro® » : tout sur la rénovation énergétique en copropriété

Logo CoachCoproLe CoachCopro® est un nouveau service gratuit et indépendant dédié à la rénovation énergétique en copropriété.

Cette plateforme, gérée par l'Agence Parisienne du Climat (APC) et soutenue par l'ADEME Ile de France, a l'ambition d'accompagner de A à Z les copropriétaires dans leur projet de rénovation énergétique.

Logo apcLe CoachCopro®, c’est :

  • un parcours personnalisé pour votre projet,
  • un tableau de bord commun à tous les copropriétaires de votre immeuble,
  • le suivi et l’archivage de vos consommations,
  • la suggestion d’aides financières adaptées,
  • l’assistance d’un conseiller Info-Energie en cas de besoin.

Pour bénéficier des outils et des fonctionnalités mis à votre disposition, inscrivez gratuitement votre copropriété sur le CoachCopro®

Son lancement sera officialisé lors d'une conférence de presse qui se tiendra le mardi 15 octobre 2013, de 11h00 à 12h00, à l’Agence Parisienne du Climat en présence de :

  • René Dutrey, Adjoint au Maire de Paris, chargé du Développement durable, de l'Environnement, du Plan Climat et Président de l’APC,
  • Anne Ged, Directrice de l’APC,
  • Joëlle Colosio, Directrice régionale Ile-de-France de l’ADEME.

Contacts :

 Pour en savoir plus sur la rénovation en copropriété

09 octobre 2013

PM10 + PM2,5 + NO2 + NOx + COV = 42 000 décès par an !

Couv A&V N°69Elles sont invisibles, inodores et constituent une réelle menace pour la santé : les particules fines en suspension dans l’atmosphère pénètrent en effet profondément dans l’appareil respiratoire et peuvent passer dans le sang. Les PM10 et PM2,5 (PM pour «particulate matter » en anglais) correspondent aux particules dont le diamètre est inférieur respectivement à 10μm et 2,5μm. 

Les particules fines observées dans les zones urbaines en France sont en grande partie issues des activités humaines comme le transport, l’industrie, le chauffage au bois individuel, le brûlage à l’air libre des déchets verts, l’agriculture…

Dans neuf grandes villes françaises, l’espérance de vie pourrait augmenter de 3,6 à 7,5 mois selon la ville si les concentrations moyennes annuelles de PM2,5 respectaient la valeur guide de l’OMS (10μg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 5 milliards d’euros par an.

Mais les PM10 et PM2,5 ne sont pas les seules à avoir un impact sur la santé : le NO2 (dioxyde d’azote) et l’ozone contribuent également à la dégradation de la qualité de l’air.

Responsable de 42 000 décès prématurés par an en France, la pollution atmosphérique représente un enjeu sanitaire et environnemental incontournable. C'est le dossier qu'a choisi de traiter ce mois-ci, le 69ème numéro de ADEME&Vous alors que l'ADEME organise les 23 et 24 octobre prochains, avec le Ministère de l'Ecologie, les 2èmes assises nationales de la Qualité de l'air à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris. 

Ces journées s'adressent aux élus locaux, régionaux, nationaux, représentants de l’administration, de l’Etat et des collectivités territoriales, partenaires européens, syndicats, fédérations professionnelles (bâtiments, transports ...) associations de citoyens, entreprises, monde agricole, bureaux d’études, chercheurs, professionnels de santé, universitaires ... tous sont concernés, tous doivent aujourd'hui se mobiliser pour améliorer la qualité de l'air que l'on respire

 ADEME&Vous N°69 (PDF - 2,8 Mo)

 La qualité de notre air, c'est l'affaire de tous !

 La qualité de l'air dans nos villes

Du 17 au 20 octobre, on fête l'énergie !

Affiche FdE 2013Rendez-vous annuel national de la rénovation et de la maîtrise de l’énergie, la 4ème édition de la Fête de l’Energie se déroulera cette année du 17 au 20 octobre 2013.

Des centaines de rendez-vous et d’animations orchestrés par les Espaces Infos→Energie, membres du « réseau-rénovation-info service », sont au programme dans chaque région : visites de bâtiments rénovés en basse consommation, ateliers pratiques sur la rénovation, sensibilisation par la découverte de chantiers, nombreuses conférences et débats sur la rénovation énergétique, expositions… Durant quatre jours, le grand public pourra affiner ses connaissances, échanger avec ceux qui se sont déjà lancés dans la réalisation de travaux de rénovation et rencontrer des experts en la matière.

Cet évènement participe à une meilleure information du particulier sur les solutions lui permettant de réduire ses consommations d’énergie. Il s’inscrit dans le cadre de la campagne de communication gouvernementale « J’éco-rénove, j’économise » mise en place pour inciter les Français à rénover leur logement.

Toute l’année, le « réseau-rénovation-info service » accompagne les Français dans leur projet de rénovation thermique. Ce « service public de la rénovation énergétique » est désormais accessible via un numéro de téléphone unique national (le 0810 140 240), un site Internet (www.renovation-info-service.gouv.fr) et plus de 450 « Points rénovation info service » (PRIS) répartis sur l’ensemble du territoire et dont les Espaces Infos→Energie font aujourd'hui partie intégrante. 

Pour découvrir le programme de la Fête de l’Energie dans votre région, rendez-vous sur www.renovation-info-service.gouv.fr/fete-de-l-energie (rubrique « Ca bouge près de chez vous »).

 Notre Info Presse du 09/10/2013 (PDF - 2Mo)

08 octobre 2013

Premier colloque « Bilans Emissions de Gaz à Effet de Serre »

Beges

Dans le cadre du protocole de Kyoto, la France s’est engagée à réduire ses émissions en les divisant par 4 d’ici 2050. Or, l’une des conditions du succès réside dans la bonne compréhension de ce que représentent ces émissions pour chaque secteur d’activité. L’hexagone est d’ailleurs en pointe sur le développement de méthodes de comptabilisation des gaz à effet de serre et s’affirme comme l’un des pays les plus dynamiques en la matière sur le plan international.

Depuis le 31 décembre 2012, les collectivités de plus de 50 000 habitants, les établissements publics de plus de 250 agents et les entreprises de plus de 500 employés doivent réaliser un bilan de leurs émissions de GES.

L’ADEME organise aujourd’hui et demain le premier colloque sur les Bilans Gaz à effet de serre. Plénières et ateliers proposent pendant deux jours de croiser les expériences, soulever les débats, positionner les enjeux, capitaliser et partager les bonnes pratiques sur le carbone.

C’est notamment l’occasion pour l’ADEME et ses partenaires de valoriser plusieurs travaux sur le sujet :

  • les résultats du premier état des lieux, mené par l’association 2° Investing Initiative, des méthodes d’évaluation des « émissions carbone financées », c’est-à-dire les émissions de gaz à effet de serre générées par le secteur de la finance à travers la détention d’actifs financiers tels que les actions, obligations, lignes de crédit.

  • la présentation, par le secteur de la grande distribution, d’un guide sectoriel pour la réalisation de Bilans d’Émissions de Gaz à Effet de Serre. Le retour d’expérience conduit en 2011 et 2012 par PERIFEM (l’association technique du commerce et de la distribution) a permis d’identifier les objectifs, les contenus et les évolutions des démarches d’évaluation engagées par les entreprises de la grande distribution. Le guide sectoriel s’inscrit dans la continuité de ces travaux, avec, notamment, le partage d’expériences des groupes Casino, Carrefour et Oxylane.

Ce guide rejoint la liste des 13 autres guides sectoriels qu’accompagne l’ADEME depuis 2007, avec l’aide d’acteurs volontaires, pour la réalisation de Bilans d’Émissions de Gaz à Effet de Serre.

 Retrouvez les guides sectoriels sur le centre de ressources GES

 Communiqué de presse de l'association 2° Investing du 08/10/2013   (PDF - 494 Ko)

Un rapport de l'ADEME sur l'efficacité énergétique dans le monde

Bannière WEC

Longtemps considérée comme une simple « option » par les pays de l’OCDE, l'efficacité énergétique se diffuse aujourd'hui plus largement, avec des progrès constatés dans toutes les grandes régions du monde. Un relatif consensus international émerge. Il voit l’efficacité énergétique comme une stratégie gagnante : réduction de la dépendance aux importations d’énergie, réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie, préservation de la compétitivité des entreprises et du pouvoir d’achat des ménages...

Toutefois, ces bonnes nouvelles apparaissent en trompe-l’œil; on constate ces dernières années un ralentissement généralisé de l’efficacité énergétique. Les disparités régionales demeurent et des solutions nouvelles doivent être trouvées pour tenir compte de la réalité de chaque pays et ainsi passer à la vitesse supérieure.

C'est ce que démontre un rapport inédit sur l’efficacité énergétique dans le monde, menée par l’ADEME pour le Conseil Mondial de l’Energie.

 La synthèse du rapport (PDF - 594 Ko)

 En savoir plus sur le Conseil Mondial de l'Énergie

 Notre communiqué de presse en anglais du 08/10/2013 (PDF - 315 Ko)

 Notre communiqué de presse du 08/10/2013 (PDF - 330 Ko)

07 octobre 2013

AGRIBALYSE® : l'impact environnemental des produits agricoles 

AgribalyseMieux connaître les impacts sur l'environnement des produits agricoles qu’ils consomment est une demande récurrente des consommateurs.

La mise à disposition d’indicateurs précis, partagés et fiables est aussi un besoin exprimé par le monde agricole afin d'améliorer les performances agronomiques et environnementales de leur secteur. Or, en matière d’alimentation, le manque de références sur les productions agricoles est notable.

Dans ce contexte, l’ADEME rend publique AGRIBALYSE®, une base de données d’Inventaires de Cycle de Vie (ICV) pour les produits agricoles. Ces inventaires présentent un bilan détaillé des émissions de polluants et des ressources consommées pour un certain nombre de produits agricoles types.
Cette base a été présentée ce 1er octobre, à l'ensemble des acteurs du secteur agricole et agro-alimentaire concernés afin d’échanger sur les méthodologies, les résultats obtenus, aujourd'hui disponibles sur le site internet de l’ADEME.

AGRIBALYSE®, un outil d’évaluation environnementale

L’ambition d’AGRIBALYSE® n’est pas d’évaluer les impacts environnementaux de chaque exploitation agricole, mais bien d’étudier des « cas types » permettant de mettre en évidence les bénéfices, en matière d’environnement, de certains modes de production.

Afin de mobiliser toutes les compétences nécessaires à la réalisation d’une base de données publique et homogène d’Inventaires de Cycle de Vie (ICV) des produits agricoles français, l’ADEME s’est associée à 14 partenaires dont l'expertise en matière d’évaluation environnementale, notamment dans le secteur agricole, est reconnue : l'Institut national de la recherche agronomique (INRA), l'Agroscope Organisme de recherche Suisse (ART), le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), le réseau des instituts des filières animales et végétales (ACTA) et 10 instituts techniques. Le programme couvre à ce jour 25 produits végétaux et 14 produits animaux.

De premiers résultats très attendus par les professionnels

Après 4 ans de recherche, AGRIBALYSE® a permis d’élaborer un socle de connaissances important qui pourra servir de point de repère pour l’élaboration d’autres Inventaires de Cycle de Vie. Ce socle repose d’une part sur une base de données (BDD) contenant 137 ICV qui couvre les principales productions agricoles françaises, et, d’autre part, sur un rapport méthodologique présentant l’ensemble des choix réalisés et garantissant la transparence des résultats.

Si les résultats obtenus nécessitent d’être approfondis, ils répondent à un premier enjeu important : fournir des références harmonisées, favoriser le dialogue au sein des filières, prioriser les actions.

Fondé sur des bases méthodologiques solides, AGRIBALYSE® offre en outre une visibilité forte de ces ICV pour les produits agricoles français à l’échelon international.

 Plaquette de présentation (PDF - 865 Ko)

 En savoir plus sur AGRIBALYSE®

 Notre communiqué de presse du 07/10/2013 (PDF - 303 Ko)

03 octobre 2013

Appel à projets : des bâtiments « responsables » à l’horizon 2020 !

L’appel à projets de recherche « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 » a pour objectif de soutenir et accélérer l’innovation technologique et organisationnelle dans le secteur du bâtiment.

Tous les types de bâtiments résidentiels et tertiaires, qu’ils soient pris isolément ou sous la forme d’îlots, sont éligibles.

Les actions relatives à la rénovation en tissus urbains constitués sont particulièrement attendues mais les bâtiments neufs précurseurs (bâtiments à énergie positive) ne sont pas exclus du champ de l’appel à projets.

Cet appel à projets de recherche s’adresse prioritairement à des équipes constituées connaissant bien à la fois les problématiques de la construction et les questions afférentes au développement durable dans le bâtiment.

Les projets attendus seront des études, des méthodologies, des nouvelles solutions technologiques ou organisationnelles économiquement viables et écologiquement soutenables axées sur un ou plusieurs des 5 thèmes suivants :

  • solutions packagées industrialisées pour la rénovation
  • mesure des consommations d’énergie et des impacts environnementaux
  • autoconsommation et mutualisation énergétique
  • traitement du confort des usagers
  • études socio-économiques visant la massification de la rénovation

Le présent appel à projets de recherche est ouvert depuis le lundi 30 septembre 2013 et la date de clôture est fixée au mardi 14 janvier 2014 à 17h.

 En savoir plus sur l'appel à projets

« Les énergies renouvelables au service de l’humanité », 40 ème anniversaire du congrès de l'UNESCO

Logo Partenaires
Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE, Président de la République

Initiative internationale « Les énergies renouvelables au service de l’humanité » à l’occasion du 40ème anniversaire du congrès fondateur de l’UNESCO « Le soleil au service de l’homme », le Jeudi 3 Octobre 2013, co-organisée par l’ADEME, le CNRS et l’UNESCO.

En 1973, s’est tenue à Paris la conférence internationale « Le soleil au service de l’homme » sous l’égide de l’UNESCO qui a marqué l’entrée de la thématique du développement durable parmi les grandes causes internationales.

De nombreuses initiatives et études viennent aujourd’hui donner corps à cette volonté de montée en puissance des énergies renouvelables, avec des scénarios à l’horizon 2050 allant jusqu’à prévoir une part majoritaire des énergies renouvelables dans l’approvisionnement énergétique de l’humanité.

40 ans après, on peut mesurer tout le chemin parcouru mais aussi celui qu’il reste encore à faire pour atteindre cet objectif. L’année 2013 marque une année charnière, qui se situe pratiquement à mi-chemin entre le congrès fondateur de 1973 et l’année 2050 - année symbolique pour la réduction d’un Facteur 4 des émissions de CO2 par rapport aux émissions de 1990.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) vient de conclure dans son dernier Rapport, le 30 septembre dernier, que la Terre continue de se réchauffer. Les experts climatiques affirment aussi que le niveau des mers va continuer de s'élever et les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplier. Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui définissent un plan d'action global pour le développement, à atteindre d'ici à 2015, démontrent que, deux ans avant la date butoir, nous pouvons faire état de grands progrès. Il reste toutefois de grands défis à relever, notamment en faveur d’un environnement plus durable : les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de plus de 46 % depuis 1990, un tiers des stocks de poisson ont été surexploités, la biodiversité recule, plus de 70 000 km² de forêt disparaissent chaque année en Afrique et en Amérique latine…

Face à ces défis, plusieurs échéances se dessinent aujourd’hui : d’une part, la Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP 21) en décembre 2015, qui pourrait aboutir à l’adoption d’un accord international universel et contraignant « post Kyoto » ; d’autre part, l’initiative des Nations unies en faveur de l’énergie durable pour tous (SE4All) qui vise l’accès universel à l’énergie à l’horizon 2030.

Il faut donc rappeler avec force l’importance des énergies renouvelables et la nécessité de poursuivre leur développement.

Pour ces raisons, l’UNESCO, l’ADEME et le CNRS ont décidé d’organiser une rencontre internationale le jeudi 3 octobre 2013 sur le thème « Les énergies renouvelables au service de l’humanité : enjeux actuels et perspectives aux horizons 2030 et 2050 » qui permettra de faire le point et de débattre du développement des énergies renouvelables et des perspectives pour les années à venir.

L’initiative comportera une journée d’étude suivie d’une cérémonie en début de soirée à l’UNESCO (sur invitation).

« Les énergies renouvelables au service de l'humanité »

40ème anniversaire du congrès de l'UNESCO

Jeudi 3 octobre 2013 à 18h00

Maison de l’UNESCO,125 avenue de Sufren,75007 Paris

 Programme et plan d'accès

 Notre dossier de presse du 03/10/2013 (PDF - 874 Ko)