Le site à changé d'adresse : www.presse.ademe.fr, redirection dans 1 seconde…

40 posts categorized "International"

01 octobre 2013

A ne pas manquer en octobre

ADEME_CNRS_UNESCOL’événement – « Les énergies renouvelables au service de l’humanité »

En 1973, se tenait à Paris la conférence internationale « Le soleil au service de l’homme », sous l’égide de l’UNESCO, dans le but de promouvoir une utilisation accrue de l'énergie solaire dans les activités humaines.

A l'occasion du 40ème anniversaire de ce congrès fondateur, l'ADEME, le CNRS et l'UNESCO organisent le jeudi 3 octobre, au siège du CNRS, une journée d'étude internationale qui réunira des experts scientifiques, des industriels et des représentants ministériels pour débattre du développement des énergies renouvelables, de leur contribution à la transition énergétique mondiale et des perspectives pour les années et décennies à venir.

L’initiative comportera une journée d’étude suivie d’une cérémonie en début de soirée à l’UNESCO (sur invitation).

 Programme de la journée d'étude

 Programme et plan d'accès de la cérémonie

 

Le rendez-vous media – Atelier presse « Rapport de l’ADEME sur l’efficacité énergétique dans le monde pour le Conseil Mondial de l’Energie »

Bannière WEC
A l’occasion du 22ème World Energy Congress (Daegu, 13-17 octobre), l’ADEME présentera dans le cadre d’un atelier presse les résultats d’une étude internationale menée pour le Conseil Mondial de l’Energie.

Dans ce rapport, l’ADEME analyse l’interaction entre les politiques énergétiques développées à travers le monde et les performances des économies nationales en matière d’efficacité énergétique. Les 85 pays étudiés représentent plus de 90 % de la consommation d’énergie mondiale. L’étude propose également un ensemble de recommandations stratégiques à destination des pouvoirs publics comme des particuliers.

Rendez-vous le mardi 10 octobre à 8h30 – Eurosites Liège – 7 rue de Liège – Paris 9.

 

2èmes Assises nationales de la qualité de l’air (23-24 octobre)

Bannière Assises QA

Le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et l’ADEME, en partenariat avec le ministère des affaires sociales et de la santé, organisent les 23 et 24 octobre prochains les 2èmesAssises nationales de la qualité de l’air.

L’ensemble des parties prenantes (élus, associations, entreprises, monde agricole, bureaux d’études, universitaires…) se mobilisent pour partager leurs retours d’expérience en matière d’amélioration de la qualité de l’air intérieur et extérieur.

 En savoir plus

 

Mais aussi...

Le premier colloque Bilans Gaz à effet de serre, les 8 et 9 octobre

 Le programme

Les 7èmes Rencontres de la Performance Energétique, les 15 et 16 octobre

 Le programme

 

 L'oeil sur l'ADEME Octobre 2013 (PDF - 590 Ko)

26 septembre 2013

VIVAPOLIS, la créativité française pour la ville

Logo VIVAPOLISLes marchés du développement urbain sont en forte croissance à l'international, avec un potentiel de progression estimé à 50 Md€ d’ici 2017. Dans le secteur de la ville durable, la France possède des champions dans toutes les filières - eau, air, déchets, mobilité, efficacité énergétique - et sur l'ensemble des métiers - de l’architecture à l’industrie, en passant par l’ingénierie, les services....

Avec VIVAPOLIS, la France se dote d’une véritable vitrine de l’excellence de cette offre à l’international. Cette marque, qui fédère les acteurs français de la ville durable - grands groupes et PME – permet aux entreprises de se présenter groupées sur les marchés étrangers et dans les salons internationaux, facteur indiscutable de réussite à l’export.

VIVAPOLIS, c’est aussi un site internet www.vivapolis.fr disponible en français et en anglais et destiné aux décideurs publics et privés du monde entier. Il répertorie les entreprises françaises de la ville durable – 80 actuellement avec un objectif d’au-moins 200 à terme – et présente leur savoir-faire à travers des réalisations concrètes en France ou à l’étranger. Evénements internationaux où l’offre française sera présente, contacts pour les entreprises qui souhaitent rejoindre cette démarche, liste des partenaires…viennent compléter les informations disponibles sur ce site.

Avec VIVAPOLIS, l’offre française va gagner en visibilité et en lisibilité. D’autres pays comme la Suède ont déjà adopté cette démarche fédératrice avec succès et il est primordial que nous regroupions toutes nos forces afin que nos entreprises tirent leur épingle du jeu dans la bataille du commerce mondial. Le « Mieux vivre en ville » est un secteur prioritaire à l’export et VIVAPOLIS va, j’en suis sûre, nous permettre de gagner des marchés. selon Nicole BRICQ, Ministre du Commerce Extérieur. 

Fortement soutenue par l'ADEME, cette initiative sera également présentée lors du salon POLLUTEC Horizons qui se tiendra à Paris du 3 au 6 décembre.

  Vivapolis, le dossier de presse (PDF - 671 Ko)

 Le Club ADEME International

17 septembre 2013

La région Mediterranée vers une transition énergétique

Les pays de la rive sud de la Méditerranée (PRSM) sont confrontés à d’importants enjeux énergétiques :

  • avec 45% d’augmentation de la population prévue en 2030, la demande en énergie pourrait croître de 40% et 42 millions de construction nouvelles pourraient voir le jour, principalement dans les villes. La croissance de 5 à 7 % par an d’ici 2030 de la demande en électricité sera concentrée sur le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire), pour en faire le premier secteur consommateur d’énergie des PRSM,
  • la dépendance forte aux énergies fossiles (90 % aujourd’hui) dont les coûts augmentent. Par ailleurs, l’énergie qui est fortement subventionnée dans ces pays, n’incite pas le consommateur aux économies. Les aides à l’énergie pèsent lourdement sur les budgets des Etats (12 % du budget de l’Etat en Egypte, 20 % au Maroc, 15 % en Tunisie) .

Maîtriser les consommations d’énergie, renforcer la sécurité d’approvisionnement énergétique, réduire la dépendance aux énergies fossiles, améliorer la compétitivité économique et limiter les émissions de gaz à effet de serre sont donc devenus une priorité pour le développement soutenable de la région

Logo medenerOrganisée par l’association méditerranéenne des agences nationales de maîtrise de l'énergie (MEDENER), la Conférence sur la Transition Energétique en Méditerranée aura lieu le 18 septembre prochain à Tunis.

En effet, la Tunisie, engagée dans un large débat sur la transition énergétique, a tenu à accueillir la Conférence sur ce thème élargit au cadre régional méditerranéen. Organisée avec l’appui de l’Agence tunisienne de maitrise de l’énergie (ANME), la conférence s’inscrit notamment dans la perspective de la future présidence de MEDENER en 2014 par l’ANME.

Parmi les pays de la rive sud de la méditerranée, la Tunisie, a été le premier pays sud méditerranéen à avoir mis en place une politique de maîtrise de l’énergie et à avoir créé une agence de maitrise de l’énergie. Elle s’est fixé des objectifs ambitieux avec 17% de réduction des consommations d’énergie à l’horizon 2020 et 34% à l’horizon 2030.

 

  Les indicateurs d'efficacité énergétique pour la Méditerranée (PDF - 213 Ko)

Lire la suite "La région Mediterranée vers une transition énergétique" »

29 août 2013

ECOCITY : Sommet Mondial de la Ville Durable, les 25-27 septembre 2013 à Nantes

Bannière EcoCity 2013
Partenaire d’ECOCITY, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) sera particulièrement active lors de ce sommet :

  • un atelier d’échange franco-américain sur la ville durable le mercredi 25 septembre de 14h à 17h organisé à la Cité des Congrès, en salle GH, Foyer Haut avec le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Énergie, le Ministère de l’Égalité des Territoires et du Logement, l’Ambassade des États-Unis en France et l’Ambassade de France aux États-Unis ;
  • une session spéciale sur la Ville Durable en Méditerranée le mercredi 25 septembre de 17h à 19h, à la Cité des Congrès, en salle GH, Foyer Haut ;
  • un séminaire d’échanges sur les énergies marines renouvelables organisé avec son homologue japonais, la NEDO, le jeudi 26 septembre de 10h à 17h, à la Cité des Congrès, en salle GH, Foyer Haut.

L’accès est libre dans la limite des places disponibles : inscrivez-vous

Attention, pour assister aux manifestations de l’ADEME, veuillez noter que l’inscription préalable à ECOCITY est obligatoire : www.ecocity-2013.com

28 août 2013

A ne pas manquer en septembre

L’événement – Semaine de la Mobilité

Bannière Semaine Mobilité
L’ADEME est partenaire de la 12ème édition de la Semaine européenne de la Mobilité, du 16 au 22 septembre prochain. En France, l’événement est centré cette année sur les déplacements domicile-travail. Trois temps forts sont d’ores et déjà à retenir :

  • mardi 17 septembre : Journée des vélo-écoles organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette et le Club des Villes et Territoires Cyclables ;
  • mercredi 18 septembre : Journée du transport public organisée par le GIE Objectif transport public.
  • jeudi 19 septembre : Journée du covoiturage organisée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, avec le soutien des structures spécialisées.

A noter : l’ADEME proposera à cette occasion un dossier de presse complet sur la thématique de la mobilité.

 En savoir plus

L’actu – Rapport de l’ADEME sur l’efficacité énergétique dans le monde pour le Conseil Mondial de l’Energie

Logo WECL'ADEME rendra public dans les prochaines semaines la synthèse d’une étude internationale réalisée pour le compte du Conseil Mondial de l’Energie ou World Energy Council (WEC).

L’étude dresse un panorama complet de l’efficacité énergétique dans les pays de l’OCDE comme dans les pays dits émergents. Elle propose également un ensemble de recommandations stratégiques à destination des pouvoirs publics comme des particuliers.

Publication des résultats de l’enquête « 10 000 ménages »

L’ADEME en partenariat avec TNS Sofres publiera en septembre son baromètre annuel sur les comportements de près de 10 000 ménages concernant la maîtrise de l’énergie au sein de leur logement.

Comment les ménages perçoivent-ils la notion de performance énergétique ? Quels travaux réalisent-ils ? Avec quel budget et quel financement ?

 Les résultats de l'enquête 2012

Lire la suite "A ne pas manquer en septembre" »

26 juillet 2013

La Région de Dakar se dote du premier Plan Climat d’Afrique

Pcti-leclimatchangeetvousLe savoir-faire français en matière de développement durable des territoires s’exporte. En témoigne le lancement officiel, les 1er et 2 juillet derniers, du Plan Climat Territorial Intégré (PCTI) de la Région de Dakar, un projet de coopération décentralisée entre la Région Ile de France (représentée par l’Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies (ARENE) et la capitale sénégalaise. Partenaire du projet à hauteur de 100 000 euros, l’ADEME met à disposition ses connaissances et ses experts pour accompagner un projet qui pourrait devenir une référence pour d’autres régions d’Afrique.

Le PCTI de la Région de Dakar est une première en Afrique de l’Ouest, qui permettra d’ouvrir la voie à d’autres plans climat sur le continent. Dans un territoire de 2,5 millions d’habitants, marqué par de forts enjeux énergétiques (dépendance aux importations d’énergies fossiles) et environnementaux (2e ville la plus polluée d’Afrique) qui caractérisent sa grande vulnérabilité, le PCTI veut fédérer tous les acteurs du territoire autour d’un développement plus durable, et déboucher sur un plan d’actions en 2014. Mené à l’échelle d’une région capitale, il mobilise les autorités nationales, qui pourraient s’en inspirer pour faire évoluer positivement leur réglementation.

L’engagement du PCTI de la Région de Dakar illustre également que la méthodologie des Plans Climat Energie Territoriaux (PCET), développée par l'ADEME, est devenue une référence au-delà de la France. L’enjeu, dans le cadre de cette coopération, consiste principalement à adapter cette méthodologie française aux spécificités africaines, en matière, par exemple, de bilans des émissions de gaz à effet de serre et de concertation.

Concrètement, l’ADEME accompagne l’ARENE sur le projet, tant sur les aspects méthodologiques que sur le contenu des actions, notamment en co-organisant des ateliers thématiques sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments en pays chauds et sur la valorisation des déchets organiques. Un dispositif d’évaluation permettra de tirer les leçons de la démarche, afin que l’expérience et la méthode intéressent par la suite d’autres acteurs africains.

Le lancement officiel du PCTI a ainsi été l’occasion de dresser le profil Climat de la Région de Dakar à partir d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre et d’un étude qui montrent la grande vulnérabilité de ce territoire face au changement climatique.

Plusieurs initiatives sont aujourd’hui valorisées dans le cadre du PCTI, notamment sur :

  • le développement de petites éoliennes, adaptées aux vents locaux, pour le pompage d’eau et l’irrigation des cultures maraîchères,
  • la mise en place d’un éclairage public performant à partir d’énergie solaire dans le principal parc de Dakar,
  • la gestion de l’énergie et l’eau de l’ensemble des lycées de la région de Dakar, en vue de leur réhabilitation. 

Le PCTI de la Région de Dakar, par sa dimension innovante, constitue un laboratoire pour les Plans à venir en Afrique. Ce PCTI vient compléter d’autres réalisations internationales auxquelles l’ADEME est associée (Programme TACC du PNUD, Brésil, Thaïlande,…) et alimente la comparaison des différentes réalisations en termes de PCET/PCTI pour dégager des exemples de bonnes pratiques.

 

Fleche_presse Voir le site Dakar région verte : www.pctidakar.org 

Fleche_presse Voir le Centre de ressources pour les Plans Climat-Energie Territoriaux

Fleche_presse Consulter la rubrique "Europe et monde" du site de l'ADEME 

28 juin 2013

3ème édition du Trophée export des éco-entreprises : les inscriptions sont ouvertes !

Trophees2013_export_ecoentreprises

Pour la troisième année consécutive, l’ADEME, bpifrance et UBIFRANCE organisent les Trophées export des éco-entreprises. Ces Trophées permettent de récompenser les plus belles réussites à l’international des éco-entreprises françaises. Cette année, un nouveau prix, celui du regroupement à l’export, permettra de distinguer l’initiative de plusieurs éco-entreprises engagées dans un projet export commun. Les trophées seront remis à l’occasion du salon Pollutec Horizons 2013, et bénéficient cette année du parrainage de Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur. 

Pour l’édition 2013, quatre prix seront décernés lors d’une cérémonie à l’occasion de Pollutec Horizons 2013 : 

  • Prix du dynamisme à l’export pour la meilleure performance à l’export d’une éco-entreprise
  • Prix de l’innovation à l’export qui récompense  le succès à l’export d’une éco-technologie innovante
  • Prix Jean Claude Oppeneau - Coup de coeur du Jury  décerné à une éco-entreprise qui se démarque par le potentiel de son innovation à l'export.
  • Prix du groupement à l’export remis à une éco-entreprise pour son implication dans un effort collectif sur un projet à l’international (hors R&D).

Toutes les PME et ETI françaises relevant des secteurs du développement durable (biodiversité et paysage, bruit et vibrations, déchets, dépollution des sols, eau, efficacité énergétique, énergies renouvelables, gestion environnementale, mobilité durable, qualité de l'air et limitation des odeurs, risques environnementaux, urbanisme durable...) peuvent candidater.

Télécharger le formulaire de candidature aux Trophées Export des éco-entreprises sur www.ubifrance.fr/trophees-export ou le demander par mél à l’adresse trophee.export@ubifrance.fr

Le formulaire dûment rempli devra être envoyé par email à l’adresse : trophee.export@ubifrance.fr
avant le 23 septembre 2013 minuit.

Le communiqué de presse du 27/06/2013

29 mai 2013

Energie : l'ADEME et son homologue algérien renforcent leur coopération

Logo APRUEA l'occasion du salon Pollutec 2013 qui se tient à Oran (Algérie) du 27 au 30 mai, l'ADEME et l'Agence algérienne pour la Promotion et la Rationalisation de l'Utilisation de l'Energie (APRUE) signent aujourd'hui un 3ème accord de coopération.

Cet  accord privilégiera notamment - pour la période 2013-2016 - les actions dans les secteurs du bâtiment et de l’urbanisme et plus largement la limitation des gaz à effet de serre dans la conception des villes nouvelles ainsi que l’appui au développement d’indicateurs d’efficacité énergétique.

Le contexte

En Algérie, les hydrocarbures ont permis une croissance moyenne du PIB de 4% par an entre 2001 et 2007. Le marché algérien pourrait absorber en énergie primaire jusqu’à 61,5 Millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) en 2020 et 91,54 Mtep en 2030.

La stratégie nationale de maîtrise de l’énergie créée en 2003 prévoit un objectif d’économie d’énergie de 17% et de production d’énergie renouvelable de l’ordre de 15% pour l’électricité à l’horizon 2030. Cette stratégie se décline sous forme de programme triennal d’efficacité énergétique 2011-2013.

 L'APRUE est chargée de mettre en œuvre et de piloter le financement du Programme National de Maîtrise de l’Energie (PNME) qui comprend plusieurs projets dont la réhabilitation des bâtiments ou encore la diffusion des lampes basse-consommation. Ce programme pourrait permettre d’économiser près de 900 ktep et d’éviter près de 2Mt de CO2 sur la période 2011-2013.

L’Algérie s’est également donné un objectif de produire 15% de l’électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2025-2030 incluant le solaire pour 80% soit près de 8 000 MW installés. 

La coopération ADEME - APRUE

L'APRUE est membre fondateur du réseau des agences méditerranéennes de maîtrise de l’énergie, MEDENER (association internationale sans but lucratif), créé en 1997. L’ADEME en assure actuellement la présidence.

L’ADEME a signé un premier accord de coopération de 3 ans avec l’APRUE, en mai 2003, renouvelé en décembre 2006.

Au-delà de l’accompagnement des programmes nationaux dans plusieurs secteurs comme le bâtiment ou les transports ou encore du renforcement des compétences de l’APRUE pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie, cette coopération était ces dernières années essentiellement axée sur des projets d’entreprises accompagnées par l’ADEME notamment dans le cadre d’évènement comme la participation aux salons Pollutec en Algerie.

Ainsi, plus d’une quinzaine d’éco-entreprises membres du Club Ademe International, développent aujourd’hui des projets en Algérie dans plusieurs secteurs : gestion des déchets (Burgeap, Ecodas…), qualité de l’air et risques industriels (Aria Technologies, Antea…), urbanisme durable (Certivea…) et eau (artelia group, l’eau pure international…).

La signature ce jour d’un 3ème accord de coopération privilégiera - pour la période 2013-2016 - les actions suivantes :

  • appui à la mise en œuvre du programme triennal d’efficacité énergétique 2011-2013 notamment dans le secteur du bâtiment représentant plus de 40% de la consommation finale par l’accompagnement d’opérations de construction de 600 logements neufs à « Haute performance énergétique »
  • mise en place d’indicateurs d’efficacité énergétique dans le cadre de l’effort d’élargissement mené par l’ADEME, de la base de données européennes ODYSSEE-MURE aux agences de la rive sud de la méditerranée (réseau MEDENER)
  • développement de modules et plateformes de formation dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables
  • contribution concertée, en lien avec MEDENER, à la promotion de la maîtrise de l’énergie dans la région de la méditerranée
  • partenariats entre entreprises françaises et algériennes par le biais du Club ADEME International

 En savoir plus sur l'APRUE

 En savoir plus sur MEDENER

 Le projet MEDENER sur les indicateurs d'efficacité énergétique

 En savoir plus sur le salon Pollutec 2013 à Oran

30 avril 2013

Budgets publics et efficacité énergétique : une étude pilote européenne

Logo EnRAlors que les projections montrent que les objectifs de 20% d’économies d’énergie en 2020 risquent de ne pas être atteints avec les politiques actuellement mises en place, une étude pilote sur les performances des budgets publics pour les mesures d’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment met en lumière l’écart de 4€ à 40€/habitant du niveau de financements publics alloués à l’efficacité énergétique dans ce secteur entre états membres.

L’étude évalue l’efficacité des budgets publics rapportée aux économies réalisées sur la durée de vie de mesures d’économies d’énergie. Celles-ci vont de l’isolation des logements, au simple remplacement des ampoules, en passant par le changement des systèmes de chauffage ou de climatisation.

L’étude montre enfin la rentabilité des fonds publics dès lors que les performances sont contrôlées et que les incitations s’inscrivent dans un cadre global d'évaluation; une telle évaluation passe par des indicateurs globaux (emplois, émissions, etc.) allant au-delà de la seule économie réalisée. Dans ce cadre, plusieurs programmes ont d'ores et déjà montré leur rentabilité comme la rénovation des bâtiments portée par la banque publique allemande KfW (Kreditanstalt für Wiederaufbau), la mise en place de meilleurs systèmes de chauffage en Irlande ou le remplacement des réfrigérateurs au Portugal.

C'est le 24 avril 2013 à Bruxelles, au Parlement européen, que le Club EnR - un réseau de 25 agences nationales de maîtrise de l’énergie actuellement présidé par l'ADEME - a organisé un atelier pour présenter les résultats de cette étude qui reste à compléter par les données de certains états membres difficilement accessibles. 

Cet événement a rassemblé, outre des représentants européens du Parlement et de la Commission, des institutions financières, des industriels, des experts de l’efficacité énergétique et une douzaine d’agences européennes de maîtrise de l’énergie, membres du Club EnR.

Cet atelier intervient à un moment important pour la maîtrise de l’énergie en Europe, alors que :

  • la nouvelle directive sur l’efficacité énergétique impose aux Etats Membres de réaliser avant avril 2014 des feuilles de route nationales de long terme pour mobiliser les investissements sur la rénovation des bâtiments;
  • les négociations sur le futur budget de l’Union européenne pour les années 2014-2020 entrent dans une période difficile, notamment dans le domaine de l’efficacité énergétique; la publication d’un rapport de la Commission sur le soutien financier en faveur de l’efficacité énergétique dans le bâtiment, met en évidence le rôle moteur des Etats membres pour mettre en place des investissements rentables et s’assurer de l’évaluation des résultats.

Aussi la Commission européenne vient d’annoncer le lancement en 2013 d’une étude poussée et complète sur les soutiens financiers apportés dans le domaine de l’efficacité énergétique des bâtiments. Cette décision confirme ainsi tout l’intérêt de l’étude pilote présentée à l’occasion de cet atelier qui participe ainsi à la nécessaire mise en commun des informations par l’ensemble des parties prenantes.

Le Club EnR et ses 25 membres spécialisés dans le domaine de l’efficacité énergétique, entendent activement contribuer sous la présidence de l’ADEME, à la suite des débats, qui en 2013 permettront de proposer les indispensables améliorations à entreprendre pour atteindre en 2020 les objectifs du paquet européen « énergie-climat ».

 Le rapport final de l'étude (PDF - 1 Mo)

26 avril 2013

L'ADEME en Chine, une action de terrain

La présence de l’ADEME dans les accords bilatéraux franco-chinois contribue à la mise en œuvre sur le terrain des engagements pris pour le développement urbain durable et la lutte contre le changement climatique :
  • présentation et échange de savoir-faire autour de la politique française (investissements d’avenir, scénarios 2030-2050, transition énergétique) et des mesures dans le domaine de la maîtrise de l’énergie au sein des groupes de travail (ex. groupe franco - chinois sur le climat);
  • transfert de méthodes et d’outils (indicateurs d’efficacité énergétique, bilan carbone, PCET) auprès des décideurs et gouvernements locaux.

Le soutien d’initiatives et de projets en matière d'innovation dans les domaines de :

  • Wuhan l’efficacité énergétique dans le bâtiment : 900 000 m² de construction neuve et réhabilitation à Shanghai, Beijing, Shenyang et dans le Heilongjiang avec le FFEM et réhabilitation de 650 000m² de bâtiments publics à Wuhan avec l’AFD (voir notre fiche);
  • le développement de stratégie énergie-climat à Wuhan et Tianjin, en s’appuyant sur l’adaptation d’outils (bilan GES, échange de savoir-faire sur les politiques publiques);
  • la planification urbaine durable (ateliers d’urbanisme en novembre 2010 à Wuhan, étude sur le potentiel de l’Approche Environnementale de l’Urbanisme en Chine présentée lors du forum THNS à Shanghai en 2010,...)
  • le partenariat UE/Chine sur l’urbanisme durable : réponse en cours à l’appel d’offres UE-China « Ecocities » (9,4 M€ /4 ans) visant notamment l’élaboration d’une « éco-ville pilote » rassemblant les meilleurs savoir-faire européens.

Le transfert de méthodes et de savoir-faire pour la mise en place d’un observatoire du marché chinois et ce, afin d'accompagner les achats publics et encourager l'harmonisation des standards de mesure de la performance énergétique et environnementale des équipements.

Partenariat avec TOP10 China, WWF, le VECC (the Vehicle Emission Control Center sous l’autorité du MEP) et le CNIS (the China National Institute of Standardization).

L’ADEME soutient une coopération dans le domaine de la formation; formation continue diplômante auprès des futurs décideurs et cadres supérieurs et formation auprès des professionnels :

  • post-mastères franco-chinois sur l’environnement et l’énergie (ENSMP, l’INSA de Lyon et l’Université de Tsinghua à Pékin);
  • appui à la formation de formateurs du Centre de Formation Franco-chinois aux Métiers de l’Energie (CFFCME) basé à Pékin.

Une mobilisation du savoir-faire français public et privé sur des projets d’investissement afin de contribuer aux objectifs chinois du 12ème plan (2011-2015) et à la croissance de la demande de services et de technologies générée sur ce marché de la maîtrise de l’énergie, via notamment le réseau du Club ADEME International (130 éco- PME/PMI).

A savoir : dans le secteur de l’énergie, le 12ème plan quinquennal (2011-2015) a fixé les objectifs suivants:

  • réduction de l'intensité énergétique de 16% (outils de financement pour bâtiment et industrie);
  • réduction de l'intensité carbone de l'économie chinoise de 17% (18% pour l'industrie);
  • électricité : production de 100 GW d’éolien et de 15 GW de solaire en 2015 .

   Fiche projet Ville de Wuhan (458 Ko)